Historique du Royaume d’Araucanie

Au début des années 1950, le Prince Philippe d’Araucanie et de Patagonie reçoit les droits du Royaume et assure sa continuité. Son œuvre féconde se poursuit jusqu’au début de l’année 2014.

Volontairement il ne désigne pas de successeur et les combinaisons issues de « l’élection » de janvier 2014 comme l’opération du Conseil d’installer un de ses membres qui légalement ne pouvait succéder en raison de plusieurs circonstances, sont le début d’une confusion très grande.

Afin d’éviter cette confusion et pour assurer une continuité légitime au Royaume et selon les vœux du défunt Prince, M. de La Garde, assume dès fin 2014 la continuité et se présente comme le Chef de la Maison Royale, Gardien et recteur de la monarchie araucanienne. Il refuse de prendre le titre de Prince, emblématique de la personnalité et du rôle qui ont été ceux du Prince Philippe, le rénovateur du Royaume fondé par Antoine de Tounens.

 

(à suivre)

Publicités