Philippe Orllie

Philippe Orllie est devenu à la fin de l’année 2014 le successeur du Prince d’Araucanie, après que le Conseil de Régence ait prétendu au mois de janvier organiser une succession fantaisiste, dépourvue de droit dans le fond comme dans la forme.

Après des pourparlers et une tentative de collaboration, avérés infructueux, et afin de redresser l’erreur de cette élection, avec celui qui avait été désigné à tort par le Conseil, Philippe Orllie a choisi de faire valoir ses droits en assumant la tête du Royaume afin de sauvegarder les intérêts et l’œuvre du Prince d’Araucanie.

Au commencement de l’année 2020, il a réinstauré l’usage ordinaire, dans les actes et à l’extérieur, la qualité de roi d’Araucanie et de Patagonie, possédée par le chef de la maison royale, plus conforme à la situation des temps.