La Fête de Sainte-Rose de Lima

La Fête de la Sainte-Rose de Lima, traditionnellement célébrée par le Prince Philippe d’Araucanie jusqu’en 2013 n’est plus célébrée en Périgord par son successeur Philippe Orllie.

Publicités

Consuelo de St-Ex

 

Il nous revient une musique lointaine, comme d’une époque surannée, au premier songe, celle des années 30…

Elle brisse, cette époque, et elle s’anime vite à notre imagination. Car elle n’est pas figée. Combien est-elle riche, en ce temps d’aventures encore lointaines qui peuplent les rêves, quand elles sont encore possibles.

La traduction en Langue Mapuche du Petit Prince n’est pas le seul lien qui unit Saint-Ex à l’Araucanie !

C’est le temps incroyable de l’Aéropostale. Saint-Ex débute en Argentine. C’est au cours de sa vie d’Amérique qu’il liera son destin à sa rose, qui a pour nom Consuelo.

Nombreux sont les liens, éloignés, parfois ténus, mais nombreux qui unissent comme des roses du lointain, les rêves de deux continents, et notre royaume qui a déjà tracé dans le firmament des possibles son étoile bien nette. Cette époque a du cran. Et sa mémoire n’a pas failli. Les pionniers, et leurs parfois tumultueuses aventures, comme celle d’Orélie Antoine sont toujours à l’esprit de ceux qui ont abordé le nouveau siècle.

Quelque-unes de ces roses se relient à Philippe Orllie. L’Académie d’Araucanie entamera prochainement une rétrospective des liens qui unissent Europe et Amérique Latine, en particulier Chili et Argentine.

 

Consuelo par Man Ray, 1937.

L’Ordre de la Couronne

L’Ordre de la Couronne est décerné pour honorer tous ceux qui, membres du Royaume ou non, ont contribué à ses œuvres et à ses activités ou lui ont permis de les promouvoir. Il est décerné aussi à ceux qui ont rendu des services éminents ou appuyés.

Les bénéficiaires pourront obtenir l’attestation signalant leur admission et figurant l’image de l’insigne de l’Ordre. Aucun droit de chancellerie ne sera perçu.

Après qu’ait été consulté l’avis de la Princesse, héritière du Royaume ;

L’Ordre de la Couronne a été institué par Ordonnance souveraine le 20 Février 2019 par Philippe Orllie, Chef de la Maison Royale d’Araucanie et de Patagonie, dépositaire de la Couronne et de tous ses droits, Successeur du Prince Philippe et de la lignée des rois, Chef des Ordres de l’Etoile du Sud et de la Couronne d’acier.

 

 

 

Lancement de l’Année Antoine de Tounens

L’Année Antoine de Tounens a été décidée par Le royaume d’Araucanie et de Patagonie et par la Fondation Antoine de Tounens afin de célébrer dignement les 140 ans de la disparition du premier roi d’Araucanie, Antoine de Tounens.

C’est en 1878 que s’éteignait le roi Orélie-Antoine, à Tourtoirac en Périgord.

Cette Année Tounens couvre la fin de l’Année 2018 et toute l’Année 2019. Plusieurs commémorations prendront place et chacun est invité à participer.

 

Araucanie Info la voix du Royaume d’Araucanie

Araucanie Info représente pleinement depuis début 2018 le Royaume d’Araucanie et de Patagonie et à l’exclusion de toute autre source, pour le public.

Il fournit exclusivement les nouvelles du Royaume et du Prince, Chef de la Maison Royale, Philippe Orllie accessibles au public et fournit quelques aperçus sur les activités de représentation du Gardien de la Monarchie araucanienne.

Araucanie Info détient désormais le statut d’organe approuvé par la Maison Royale pour l’expression française.

Famille royale des Pays-Bas

Le Chef de la Maison Royale d’Araucanie et de Patagonie, Philippe Orllie a adressé un message de condoléances au roi et à la reine Maxima après le décès de la sœur de la reine des Pays-Bas.

Il remplissait ici le double rôle du souverain des territoires argentins dévolus à la couronne de Patagonie et de représentant du Royaume d’Araucanie. Philippe Orllie appartient à la maison de La Garde, l’une des principales maisons de l’Europe apparentée de nombreuses fois à la famille royale des Pays-Bas.


©Copyright Palac

 

Création de la Principauté de Tounens

Des consultations ont été lancées le 24 mai autour du lancement du projet de création de la Principauté de Tounens, en Périgord.

Cette Principauté géographique est une des idées conçues par Les Amitiés Prince Philippe et par son créateur, M. de La Garde continuateur du Prince Philippe à la tête du Royaume d’Araucanie et de Patagonie.

Ce projet s’inspirera d’une vision inscrite depuis longtemps afin de célébrer de manière pratique la mémoire d’Antoine de Tounens.

Cérémonies 2018 pour le Prince Philippe

Plusieurs célébrations en mémoire du Prince Philippe d’Araucanie auront lieu à Paris, la première en Janvier 2018.

Organisées par Les Amitiés Prince Philippe, elles seront présidées par son successeur, Philippe Orllie.

Le Royaume a créé un timbre en 2017 en l’honneur du Prince Philippe pour le 90eme anniversaire de sa naissance.

Jean-Michel Parasiliti di Para n’est plus

Nous venons de recevoir un extrait de la déclaration du Successeur du Prince Philippe, M. François de La Garde.

« M. Parasiliti di Para nous a quittés. Ancien Président du Conseil du Royaume du temps du Prince Philippe, il a eu depuis quatre ans le privilège de représenter de fait le Royaume et il faut dire qu’il l’a fait avec brio. Même s’il avait entraîné avec lui les anciens membres et anciens du Conseil dans une émanation peu conforme à la tradition mais qui aurait pu rencontrer une grande réussite, c’est avec dignité qu’il assumait cette charge.

Bien que je n’aie pas reconnu le processus qui l’avait porté à cette charge, les moyens avaient été réunis pour un temps, en 2014, pour œuvrer ensemble à certaines conditions, avant que des facteurs extérieurs, et, disons-le, une divergence de vue sur quelques sujets précis, viennent interrompre une route commune que je souhaitais, comme il l’avait souhaité lui-même, heureuse et fertile.

« M. Parasiliti di Para, Antoine IV pour ceux qui le suivaient, aura été le successeur de la lignée des rois. Dans ma dernière lettre voici trois semaines je l’exhortais à me rencontrer afin de dégager une issue dans l’intérêt des Mapuches, sans aborder les questions techniques de l’élection. Ce processus de remise en l’ordre, pour le retour en la maison commune qui ne pouvait siéger que dans l’esprit qui était celui du Prince Philippe, il aurait été possible de l’atteindre, notamment lorsque nous nous étions retrouvés à La Chèze en août 2016, dans un échange bref et public où j’avais retrouvé la chaleur qui le caractérisait.

Nous espérons aujourd’hui, mon équipe et moi-même, entreprendre le début du commencement de la suite, tandis que je ne suis pas encore installé dans le rôle public, et bien que j’aie assumé la continuité légale et légitime depuis 2014. Mais nous garderons une part de ce qu’Antoine a apporté, et de ce qu’il aurait pu encore longtemps si l’on n’était venu nous opposer.

Il restera le chef de l’une des branches du Royaume, selon le terme que j’avais consacré pour nous désigner, qui chacune à un titre divers, manifestait chacune dans ses marges, une expression de l’héritage très riche que nous a légués le Prince Philippe.

Comme l’œuvre depuis quatre ans aurait été grande, et fructueuse, si nous n’avions pas été divisés ! »