Jean-Michel Parasiliti di Para n’est plus

Nous venons de recevoir un extrait de la déclaration du Successeur du Prince Philippe, M. François de La Garde.

« M. Parasiliti di Para nous a quittés. Ancien Président du Conseil du Royaume du temps du Prince Philippe, il a eu depuis quatre ans le privilège de représenter de fait le Royaume et il faut dire qu’il l’a fait avec brio. Même s’il avait entraîné avec lui les anciens membres et anciens du Conseil dans une émanation peu conforme à la tradition mais qui aurait pu rencontrer une grande réussite, c’est avec dignité qu’il assumait cette charge.

Bien que je n’aie pas reconnu le processus qui l’avait porté à cette charge, les moyens avaient été réunis pour un temps, en 2014, pour œuvrer ensemble à certaines conditions, avant que des facteurs extérieurs, et, disons-le, une divergence de vue sur quelques sujets précis, viennent interrompre une route commune que je souhaitais, comme il l’avait souhaité lui-même, heureuse et fertile.

« M. Parasiliti di Para, Antoine IV pour ceux qui le suivaient, aura été le successeur de la lignée des rois. Dans ma dernière lettre voici trois semaines je l’exhortais à me rencontrer afin de dégager une issue dans l’intérêt des Mapuches, sans aborder les questions techniques de l’élection. Ce processus de remise en l’ordre, pour le retour en la maison commune qui ne pouvait siéger que dans l’esprit qui était celui du Prince Philippe, il aurait été possible de l’atteindre, notamment lorsque nous nous étions retrouvés à La Chèze en août 2016, dans un échange bref et public où j’avais retrouvé la chaleur qui le caractérisait.

Nous espérons aujourd’hui, mon équipe et moi-même, entreprendre le début du commencement de la suite, tandis que je ne suis pas encore installé dans le rôle public, et bien que j’aie assumé la continuité légale et légitime depuis 2014. Mais nous garderons une part de ce qu’Antoine a apporté, et de ce qu’il aurait pu encore longtemps si l’on n’était venu nous opposer.

Il restera le chef de l’une des branches du Royaume, selon le terme que j’avais consacré pour nous désigner, qui chacune à un titre divers, manifestait chacune dans ses marges, une expression de l’héritage très riche que nous a légués le Prince Philippe.

Comme l’œuvre depuis quatre ans aurait été grande, et fructueuse, si nous n’avions pas été divisés ! »

Publicités

Ordre Souverain du Prince d’Araucanie

Le Secrétariat Privé du Chef de la Maison Royale d’Araucanie et de Patagonie a publié une note, datée du 30 Mai, diffusée par le Service de communication du Royaume.

“M. de La Garde a institué par bref l’Ordre Souverain du Prince d’Araucanie, qui sera nommé identiquement Ordre du Prince Philippe d’Araucanie, afin d’honorer une fois pour toutes la mémoire de l’illustre défunt et son oeuvre fondatrice à la suite des rois.”

“Cet Ordre sera décerné, de façon rare, à des personnalités du Royaume et à des personnalités extérieures, qui auront oeuvré longuement et d’une manière éminente, aux missions du Royaume, ou en faveur des Peuples Indiens d’Amérique ou encore, des Peuples premiers ou dits Peuples originaires, dans le monde entier.”

L’actualité du Royaume d’Araucanie

Tour d’horizon de l’actualité du Royaume d’Araucanie.

« Le secrétariat de la Maison Royale a informé comme suit :

– Plusieurs fonctions ont été pourvues au sein de la maison civile du Chef de la Maison royale ainsi que de sa maison militaire. Elles complètent l’équipe rapprochée, formée ces derniers mois à partir du 3eme trimestre 2014.

Ces derniers mois ont été pourvues de hautes fonctions, dont celle de Chancelier du Royaume d’Araucanie.

– Ont été nommés des représentants assurant les activités diplomatiques du Royaume.

La fonction particulière de chapelain de la Maison Royale n’a pas été pourvue et laissée vacante temporairement (note : le chapelain qui exerçait cette fonction sous l’autorité du Prince Philippe d’Araucanie et nommé par lui a démissionné ces derniers mois de l’équipe Parasiliti. C’est une nouvelle défection pour cette équipe, la première pour un détenteur d’une dignité importante).

– Le Royaume  est dirigé par ordonnances depuis l’Automne 2014. Dès son entrée en fonctions, le successeur du Prince d’Araucanie a pourvu immédiatement à sa propre succession en désignant plusieurs héritiers selon un ordre précis, afin d’assurer la pérennité du royaume fondé par Antoine de Tounens.

– Cette décision (de succéder au Prince défunt), selon la volonté de M. de La Garde a été annoncée en plusieurs étapes, et entre autres, par voie de presse les 5 et 23 janvier 2015.

– Le Chef de la Maison Royale poursuit sa tâche avec succès et s’exprimera dans le cours des prochains mois pour présenter les activités du Royaume et présentera en outre son calendrier. »

Le journal du Royaume d’Araucanie

Le journal La Couronne d’Acier, jadis créé par Antoine de Tounens, ressuscite. Sa création vient d’être annoncé par la Maison Royale d’Araucanie et de Patagonie conduite par M. de La Garde.

Ce journal de présentation moderne est destiné à servir de lien entre les membres du Royaume reconstitué par le successeur de la Maison Royale.

Le premier numéro du Journal du Royaume, nom de cet organe officiel, contient ainsi que les futurs numéros, une partie des thèmes essentiels à connaître par les membres qui ont été reçus pour servir et défendre la cause Mapuche.