Visite privée du Chef de la Maison Royale en Périgord

Le service d’information du Royaume a indiqué que le Chef de la Maison Royale d’Araucanie et de Patagonie a effectué une visite privée en Périgord.

Il s’est rendu à Périgueux et dans plusieurs localités, pour y visiter des amis, avant de se rendre à La Chèze, à Chourgnac d’Ans, l’ancienne résidence du Prince Philippe d’Araucanie, puis sur la tombe d’Antoine de Tounens, puis à Tourtoirac où il a retrouvé des personnes de connaissance, avant d’achever son voyage à Hautefort.

hautefort-10

Publicités

Le blason du Royaume d’Araucanie

Le blason du Royaume (Herald Dick)

Herald Dick

Ce blason, naguère utilisé par le Prince Philippe puisque, en son centre, se tient le blason aux trois étoiles, celui des armoiries familiales du Prince Philippe, a été retenu par le Chef de la Maison Royale comme second blason du Royaume d’Araucanie et de Patagonie et sera utilisé à l’égal du blason originel du Royaume, et il constitue une forme définitive instituée.

M. de La Garde, successeur légal du Prince Philippe à la tête du Royaume, avait décidé de ne pas poser en cœur l’un de ses blasons de famille, pour n’utiliser dans ses actes que le blason fondamental du Royaume.

Le dessin représenté ici appartient au site Herald Dick.

La Chèze, à Chourgnac en Périgord

5i2ed8h1ovjhh

(photo Hautefort notre patrimoine)

Cette demeure périgourdine, lieu essentiel du Royaume à Chourgnac d’Ans, a été aménagée et embellie par le Prince d’Araucanie. Il a agrandi les espaces habitables et a donné à l’ensemble l’allure d’une aimable gentilhommière.

M. de La Garde précise que ce n’était pas dans cette maison qu’Antoine de Tounens est né comme beaucoup l’ont cru. Les divers bâtiments, réservés à l’habitation ou à l’usage agricole, situés à La Chèze, constituaient la propriété des parents d’Antoine, légèrement plus étendue que la moyenne des propriétés paysannes de cette époque. La demeure, assez imposante reunissant le petit logis habité que l’on voit sur cette photo et les parties en forme de bâtisse situées à l’arrière, était le corps le plus imposant du petit domaine et pour cette raison il était désigné comme la maison familiale. A partir de là elle fut assimilée à la maison natale d’Antoine de Tounens.

L’historien Patrick de La Rode avait établi qu’Antoine de Tounens était né quelques dizaines de mètres dans une autre maison située elle aussi sur la  même propriété de la famille de Tounens. Il avait publié le résultat de ses recherches dans des revues culturelles périgourdines.

 

Le Prix Littéraire International Prince Philippe

Les Amitiés Prince Philippe annoncent les conditions du Prix International littéraire Philippe Boiry d’Araucanie.

Ce prix biennal décerné en 2018 à toute œuvre écrite de qualité, quelle que soit la langue et édité massivement, consacré aux thèmes de l’Araucanie ou de la Patagonie, de leur royaume, des cultures amérindiennes ou des peuples premiers du continent américain. Il est doté de 2000 €.

Ce Prix International double et complète le Prix francophone Prince Philippe d’Araucanie annoncé précédemment, actuellement doté de 600 €. Voir l’article du 22 décembre 2015.

Le journal du Royaume d’Araucanie

Le journal La Couronne d’Acier, jadis créé par Antoine de Tounens, ressuscite. Sa création vient d’être annoncé par la Maison Royale d’Araucanie et de Patagonie conduite par M. de La Garde.

Ce journal de présentation moderne est destiné à servir de lien entre les membres du Royaume reconstitué par le successeur de la Maison Royale.

Le premier numéro du Journal du Royaume, nom de cet organe officiel, contient ainsi que les futurs numéros, une partie des thèmes essentiels à connaître par les membres qui ont été reçus pour servir et défendre la cause Mapuche.