Hommage araucanien à Jean Raspail

Le secrétariat privé du roi Philippe a fait savoir au mois de juin qu’un service religieux serait célébré à Paris ultérieurement pour M. Jean Raspail, qui nous a quitté dans ce qui est pour nous la suite de l’Année Tounens..

Les dissensions qui existèrent entre le célèbre écrivain et le Prince Philippe d’Araucanie étaient d’une autre époque.

Depuis son installation en 2014, Philippe, successeur de ce dernier,  s’est tenu dans une observation intéressée et bienveillante de la mouvance originale des Patagons créée par l’écrivain. Il n’a pas eu le plaisir de le rencontrer, mais lui reconnaît un rôle éminent dans la diffusion auprès du public de l’aventure prestigieuse du roi Orélie-Antoine.

cliché RCF

Activités en Europe

Après l’épidémie de Covid, le Chef de la maison royale, Philippe, a repris ses activités publiques.

Il poursuit avec les membres de son conseil les missions de défense du peuple Mapuche, après une année 2019 assez fructueuse, qui était dans le monde officiellement l’Année des Langues Indigènes.

Au cours de ces derniers mois, plusieurs personnes ont été nommées aux instances du royaume. D’autres ont reçu l’avis de leur nomination dans l’un des ordres dynastiques.

Le mode de succession a été enrichi et sa procédure a été complétée et rendue sûre. Ces modifications ne sont annoncées que de manière interne. Les principales informations d’actualité sont transmises aux membres à travers le journal officiel du royaume, La Couronne d’Acier, créé en 2016.

Consuelo de St-Ex

 

Il nous revient une musique lointaine, comme d’une époque surannée, au premier songe, celle des années 30…

Elle brisse, cette époque, et elle s’anime vite à notre imagination. Car elle n’est pas figée. Combien est-elle riche, en ce temps d’aventures encore lointaines qui peuplent les rêves, quand elles sont encore possibles.

La traduction en Langue Mapuche du Petit Prince n’est pas le seul lien qui unit Saint-Ex à l’Araucanie !

C’est le temps incroyable de l’Aéropostale. Saint-Ex débute en Argentine. C’est au cours de sa vie d’Amérique qu’il liera son destin à sa rose, qui a pour nom Consuelo.

Nombreux sont les liens, éloignés, parfois ténus, mais nombreux qui unissent comme des roses du lointain, les rêves de deux continents, et notre royaume qui a déjà tracé dans le firmament des possibles son étoile bien nette. Cette époque a du cran. Et sa mémoire n’a pas failli. Les pionniers, et leurs parfois tumultueuses aventures, comme celle d’Orélie Antoine sont toujours à l’esprit de ceux qui ont abordé le nouveau siècle.

Quelque-unes de ces roses se relient à Philippe Orllie. L’Académie d’Araucanie entamera prochainement une rétrospective des liens qui unissent Europe et Amérique Latine, en particulier Chili et Argentine.

 

Consuelo par Man Ray, 1937.

L’Ordre de la Couronne

L’Ordre de la Couronne est décerné pour honorer tous ceux qui, membres du Royaume ou non, ont contribué à ses œuvres et à ses activités ou lui ont permis de les promouvoir. Il est décerné aussi à ceux qui ont rendu des services éminents ou appuyés.

Les bénéficiaires pourront obtenir l’attestation signalant leur admission et figurant l’image de l’insigne de l’Ordre. Aucun droit de chancellerie ne sera perçu.

Après qu’ait été consulté l’avis de la Princesse, héritière du Royaume ;

L’Ordre de la Couronne a été institué par Ordonnance souveraine le 20 Février 2019 par Philippe Orllie, Chef de la Maison Royale d’Araucanie et de Patagonie, dépositaire de la Couronne et de tous ses droits, Successeur du Prince Philippe et de la lignée des rois, Chef des Ordres de l’Etoile du Sud et de la Couronne d’acier.

 

 

 

Le Prix Littéraire francophone Philippe Boiry

Le Prix Littéraire francophone Philippe Boiry 2017, créé par Les Amitiés Prince Philippe, sera remis au cours du premier semestre 2019.

Ce première édition du Prix a été attribuée à l’ouvrage Un prêtre français au Chili du Père Dubois, prêtre ouvrier décédé en 2012 et qui avait reçu la nationalité chilienne des mains du Président Lagos.

Pierre Dubois © JM Martin

Lancement de l’Année Antoine de Tounens

L’Année Antoine de Tounens a été décidée par Le royaume d’Araucanie et de Patagonie et par la Fondation Antoine de Tounens afin de célébrer dignement les 140 ans de la disparition du premier roi d’Araucanie, Antoine de Tounens.

C’est en 1878 que s’éteignait le roi Orélie-Antoine, à Tourtoirac en Périgord.

Cette Année Tounens couvre la fin de l’Année 2018 et toute l’Année 2019. Plusieurs commémorations prendront place et chacun est invité à participer.