La Succession à la tête de la Monarchie d’Araucanie

Le 5 Janvier 2015, Le Chef de la Succession Araucanienne annonçait sa décision de créer une continuité au Royaume d’Araucanie et de Patagonie.

L’un des textes parus, celui du 23 Janvier 2015 informant en Dordogne cette évolution.

Communiqué de Monsieur de La Garde :

« Pour le premier anniversaire de la mort du défunt Prince Philippe, survenue le 5 Janvier 2014, Monsieur de la Garde fait savoir qu’il assure et assume désormais la continuité effective de la succession de la monarchie d’Araucanie et de Patagonie, celle du Royaume fondé par le périgourdin Antoine de Tounens. Il considère la formule dirigée par M. Parasiliti di Para (qui porte le nom d’Antoine IV) comme défaillante et dépourvue de continuité avec le Prince Philippe. Il insiste sur le fait que cette annonce ne constitue pas une scission, en effet, tout en ayant travaillé étroitement avec Antoine IV durant plusieurs mois, lui-même n’a jamais appartenu en aucune façon au Royaume. Mais il a constaté l’absence de volonté de M. Parasiliti di Para de mettre en place les modifications indispensables qui, malgré la faiblesse sur laquelle il reposait depuis le 9 janvier 2014, auraient permis au Royaume d’exercer d’une manière crédible. Ayant examiné en profondeur, à partir de Septembre, le processus d’une élection qu’il considérait jusqu’alors insuffisante, et en raison d’autres défaillances de l’équipe installée, Monsieur de La Garde a jugé que celle-ci ne pouvait satisfaire aux exigences attendues d’une succession. Il a résolu en conséquence de permettre tous les moyens d’une continuité authentique. Pour cela, il annonce publiquement, en ce début d’année, qu’il assure désormais la continuité et la permanence de la monarchie Araucanienne dans le respect des valeurs qui ont façonné le Royaume et dans l’esprit du Prince Philippe. Il a ainsi décidé, au cours du dernier trimestre, des moyens de cette continuité. Elle sera conduite dans le désir d’entretenir des relations fructueuses avec les autres émanations du Royaume d’Araucanie et d’œuvrer au retour de M. Parasiliti di Para ».

M. de La Garde s’exprimera ultérieurement pour présenter pratiquement cette continuité.

Capture du 2016-05-04 17:18:22

On peut consulter ce texte sur le blog de la journaliste, correspondante pour la région concernée de la Dordogne Libre.

Publicités